Progression de la messe traditionnelle en Amérique du Nord

Messe de Noël au Sanctuaire de l'ICRSP à Chicago, É.-U.

Messe de Noël au Sanctuaire de l’ICRSP à Chicago, É.-U.

Dans notre article sur l’avancée de Summorum Pontificum au Québec, nous avions mentionné l’importance du Motu proprio comme moment charnière aux États-Unis. Des données tirées de la Coalition Ecclesia Dei, (données contenant quelques erreurs, il faut le mentionner), le magasine Homelitics and Pastoral Review (HPR),  a chiffré la progression nord-américaine depuis 2007.

Les chiffres sont impressionnants, bien qu’il faille modérer son enthousiasme par le grande nombre de paroisses situées en Amérique du Nord. Par exemple, bien que l’HRP rapporte près de 500 lieux de messes approuvées par le Saint-Siège (excluant ainsi les chapelles de la FSSPX), l’archidiocèse de Québec à lui seul compte environ 225 paroisses.

De plus, la concentration de messes traditionnelles est beaucoup plus forte aux États-Unis (plusieurs centaines) qu’au Canada (27 selon les chiffres de la Coalition). L’élément qui puisse peut-être freiner ou ralentir dans une certaine mesure la progression de la messe traditionnelle est le fait que cette progression est en très grande partie due aux Ecclesia Dei plutôt que via les prêtres diocésains comme l’a mentionné l’abbé Zuhlsdorf (le populaire Fr. Z). Les prêtres diocésains ont un plus grand réseau/présence au sein de leurs diocèses, tiennent une plus grande variété de paroisses et sont en plus grand nombre.

Voici quelques extraits de l’article de l’Homelitics and Pastoral Review:

La Coalition Ecclesia Dei, http://ecclesiadei.org, maintient une liste exhaustive des lieux de messes et leurs données furent utilisées pour cet article. Au dernier décompte, il y a environ 485 paroisses qui offrent la messe traditionnelle dans 191 diocèses selon différentes fréquences (une fois par mois, aux deux semaines, hebdomadairement). Il y a 335 paroisses qui offrent la messe traditionnelle chaque semaine malgré que celle-ci soit offerte plus souvent qu’autrement en après-midi ou le soir. Mais encore, ces 335 messes traditionnelles hebdomadaires dans 191 diocèses nord-américains semblent être un rapport positif des fruits du Motu proprio de Benoît XVI. 

Pour ces catholiques qui recherchent un accès encore plus régulier à la messe traditionnelle, aux sacrements et à la vie liturgique paroissiale traditionnelles, il y a 75 paroisses qui offrent la messe quotidienne (ou presque, l’été étant souvent l’exception). Ceci est bien sûr le but ultime pour ces catholiques qui désirent vivre la vie liturgique catholique dans toute sa richesse. Et de ces 75 paroisses, 38 sont desservies par la Fraternité sacerdotale Saint Pierre (FSSP) et 13 autres par l’Institut Christ Roi Souverain Prêtre (ICRSP) [ndlr: seulement aux États-Unis pour l’ICRSP]. 

Ceci nous amène au cœur même de cet article. Il ne reste que 24 paroisses étant desservies par des prêtres diocésains ou d’autres organisations (les Chanoines de St-Jean-de-Kenty à Chicago par exemple) où la messe traditionnelle est régulièrement offerte à chaque jour. Alors pour les parents faisant l’école à la maison et d’autres jeunes familles qui souhaitent élever leurs enfants selon la formation quotidienne offerte par ces paroisses, la tâche semble intimidante. 

About these ads

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s